3919 – N° d'écoute nationale, 7 jours sur 7, anonyme et gratuit

Les missions de Solidarité Femmes Besançon

Accueil téléphonique

Le contact téléphonique reste à ce jour le principal moyen pour nous joindre. Ce service s’adresse à toute femme victime de violences conjugales mais également aux proches des victimes et aux professionnels.
Lors des entretiens téléphoniques, nous pouvons renseigner les personnes sur nos missions, leur donner des premières informations sur leurs droits, sur des démarches qu’elles peuvent entreprendre et les orienter vers des partenaires.
Pour les femmes qui nous contactent pour la première fois, il s’agit d’installer un cadre suffisamment sécurisant pour encourager la parole sur leurs ressentis, leurs vécus liés aux violences. Si elles le souhaitent, nous leur proposons en fin d’entretien de venir nous rencontrer à l’association.

Première rencontre et accueil de jour

Lorsqu’une femme souhaite nous rencontrer pour la première fois, il y a deux modalités de rencontre :

  • sur rendez-vous suite à un premier contact téléphonique
  • sans rendez-vous en venant directement à l’accueil de jour

Il s’agit d’un accueil inconditionnel en accès libre et anonyme les lundis, mercredis et vendredis de 9h30 à 17h. Cette permanence sans rendez-vous permet aux femmes qui désirent nous rencontrer de pouvoir rencontrer une travailleuse sociale ou un travailleur social dans les meilleurs délais.

L’accueil de jour a pour objectif de permettre aux femmes d’oser parler des violences qu’elles subissent, être informées de leurs droits, prévenir les situations d’urgences, rompre l’isolement dans lequel les victimes sont souvent enfermées.

Dans le cadre d’une première rencontre, chaque femme peut bénéficier :

  • d’une écoute spécifique de la situation de violence
  • d’une évaluation des démarches à entreprendre
  • d’une orientation vers les partenaires ou institutions compétentes.
Accompagnement hors hébergement

Nous accompagnons les femmes dans l’ensemble de leurs démarches liées aux violences conjugales : aide au départ, difficultés liées à la séparation, recherche d’un hébergement et mise en sécurité, accompagnement dans les démarches, orientation vers les partenaires, écoute et soutien moral, soutien à la parentalité etc.

Permanences décentralisées

Des permanences décentralisées sur rendez-vous existent sur trois communes du Doubs à Baume les Dames, Valdahon, Pontarlier et Morteau.
Ces permanences sont effectuées à raison d’une demi-journée par mois :

  • Baume-les-Dames – le 2ième lundi du mois de 9h à 12h.
  • Valdahon – le 3ième lundi du mois de 9h à 12h.
  • Pontarlier – le 1ier mardi du mois de 14h à 17h.
  • Morteau – le 4ème lundi du mois de 9h à 12h.
Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)

Le centre d’hébergement et de réinsertion sociale « Solidarité Femmes » fonctionne en structure dite « éclatée » : il se compose de 10 appartements répartis dans différents quartiers de Besançon, soit 36 places d’hébergement (femmes et enfants confondus).

Les femmes hébergées vivent en cohabitation au sein de nos appartements : chacune dispose d’une chambre privée et elles partagent les pièces communes.

Nos appartements sont sous adresse protégée : les personnes hébergées sont domiciliées au siège de notre association et il leur est interdit de divulguer l’adresse des appartements et d’inviter des personnes extérieures. Cette condition est essentielle pour la sécurité de toutes. En effet, notre centre d’hébergement fait fonction de lieu protecteur où les femmes et les enfants vont pouvoir se soustraire à une situation de violences et se sentir en sécurité afin de se reconstruire en entamant, à leur rythme, les démarches nécessaires pour se sentir à nouveau sujet de leur vie.

Le temps de l’hébergement permet aux femmes de :
– se poser pour reprendre des forces dans un environnement chaleureux
– rompre avec les violences qu’elles subissaient
– reprendre confiance en soi
– favoriser la prise d’initiatives, l’autonomie
– faire émerger les capacités
– se reconstruire
– valoriser leurs compétences de mère
– acquérir des droits.

Dans le cadre de l’hébergement, l’équipe met en place un accompagnement global des femmes qui s’inscrit dans notre travail spécifique lié à la problématique des violences conjugales : accompagnement juridique, social, à l’insertion professionnelle, au logement, à la vie quotidienne. Pour celles qui ont des enfants, ce travail d’accompagnement inclut la dimension familiale, l’accueil et un accompagnement spécifique des enfants.

Les demandes d’hébergement sont évaluées en réunion d’équipe en fonction de la situation des femmes, nos conditions d’hébergement et les disponibilités en termes de places.

ATTENTION : notre centre d’hébergement ne nous permet pas de répondre à des situations d’urgence. Dans le cas où une femme avec ou sans enfants quitte son domicile en urgence et se retrouve à la rue, si une solution n’a pu être trouvée dans son entourage, nous orientons vers le 115 (numéro de téléphone unique pour la gestion des hébergements d’urgence 24h/24h) afin qu’une place d’hébergement soit proposée le soir même (nuitée d’hôtel, place d’urgence ou d’extrême urgence dans une centre d’hébergement).

Prévention des comportements sexistes

Un travail est engagé avec des établissements scolaires du département du Doubs depuis notre obtention d’un agrément du Rectorat pour mener des actions de prévention dans les collèges et lycées.
Nos actions ont pour but de sensibiliser les jeunes au respect mutuel, à la promotion des comportements non sexistes. Elle vise plus particulièrement à ce que filles et garçons puissent repérer les stéréotypes dans lesquels ils/elles peuvent être enfermé.es, en lien avec les images qu’ils-elles ont de l’homme, de la femme, du couple, etc. Nous leur proposons de s’ouvrir à d’autres possibles.

Les actions de formation, de sensibilisation auprès des partenaires

Chaque année, nous menons différentes actions de sensibilisation, formation sur les violences conjugales à l’Institut Régional en Travail Social (IRTS) auprès d’élèves en formation mais également auprès de partenaires sociaux du département.

Fédération Nationale Solidarité Femmes

logo de la Fédération Nationale Solidarité FemmesLa Fédération Nationale Solidarité Femmes est un réseau regroupant depuis plus de 25 ans, les associations féministes engagées dans la lutte contre toutes les violences faites aux femmes, notamment celles qui s'exercent au sein du couple et de la famille.